8 commentaires sur “Ils sont gentils chez Kobo, mais j’en fais quoi de ce code ?

    • En Anglais, approximativement 80 % des livres acceptent le code promo.
      Mais pas de prix unique, le revendeur décide du prix de vente, et donc peut se permettre d’appliquer un code promo à loisir, tant pis pour l’éditeur/auteur, tant mieux pour le lecteur.

  1. Conversation dans une dilligence :

    « Mon cher, un lecteur digne de ce nom est farouche, ombrageux, solitaire, râleur et chieur, et ne saurait se commettre à manipuler un code promo.
    — Eh bé je ne préfère pas savoir ce qui se passerait avec un lecteur en colère !
    — Il ferait un billet de blog. »

    LEC fit ce billet de blog, alors le tonnerre roulut, tombit et fracassuyt le Kobocrâne.

  2. L’interface de publication française est-elle la même que celle des anglo-saxons ? Peut-être le champ permettant à l’éditeur d’accepter ou pas les codes n’apparaît-il pas dans notre chère contrée ? Faudrait voir qui sont les éditeurs des deux ouvrages du top 100 où le code s’applique.

    • Petit soucis, les éditeurs passent en général par un diffuseur comme Immateriel ou Volumen, donc pas d’accès direct à l’interface de publication.
      Je ne peux que supposer qu’effectivement ce genre d’option existe pour les upload direct…

      Attention, je parle de top 1000, c’est pire.

      Un livre de gestion personnel et l’autre sur MacOS, je pense que c’est du Québecois ou US en français, donc probablement en accès direct.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s