12 commentaires sur “Payons Julliard en monnaie de singe !

  1. Oh, mais à ce prix là, vous vous rendez bien compte que c’est un exemplaire de l’édition Originale, en grand format qui a été numérisé, pas une de ces éditions poches qui ne tiennent pas deux lectures… Celui-ci était relié en cuir et doré à l’or fin !

    Si vous voulez la qualité, il faut la payer, monsieur !

  2. C’est une honte ! Je serais étonné qu’ils arrivent à en vendre ne serait-ce qu’une seul exemplaire, à ce prix là… J’aimerais comprendre ce qu’il se passe dans leur cerveau malade pour qu’ils fassent payer La Planète des singes 16€, que ce soit en numérique ou en papier ! C’est un excellent bouquin et je l’aurai acheté immédiatement à 3 ou 5€. Je suis impatient de pouvoir retrouver des classiques sur ma liseuse, comme celui-ci ou les Asimov, mais ça commence mal !

    • Come e-jbb, même si j’ai erré par le passé, je ne pirate pas. Et devinez comment j’ai compris pourquoi le « piratage c’est mal ? » Grâce aux logiciels libres ! (Blog à faire là dessus, commencé, mais jamais fini).

      Mais pour autant, je trouve vraiment « foutage de gueule » ce prix, d’autant plus considérant que le livre aura déjà été numérisé en 2001, ne nécessitant pas plus de travaux qu’une petiote adaptation au numérique que certains feraient pour une centaine d’euros.

    • S’ils sont fatiguants, ben faut leur dire de se mêler de leurs affaires. (de façon gentille, quand même, ça reste de la famille après tout)Mais ya personne qui est obligé d&;rouqsendurer un comportement envahissant, peu importe de qui ça vient. Tout se dit à tout le monde, faut juste bien choisir ses mots.

  3. interressante la notion de respect..

    J’estime que les éditions laffont se foutent de ma gueule lorsqu’ils me propose cette oeuvre à 16euros.
    De mon point de vue le manque de respect total dont ils font preuve ne mérite en rien le miens.
    Je n’éprouve pour ce genre de pratique commerciale que le pus simple mépris, mais aussi la plus grande attention: je prend garde à éviter de le filer de l’argent de quelque manière que ce soit.

    Sinon, à part ça, oui, je cherche sur google pour le meme texte sans DRM. (et oui, je le trouve, aisément, puisque « Vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde, sans cesse réédité depuis sa première parution et adapté au cinéma, La Planète des singes, le chef-d’œuvre de Pierre Boulle, est l’un des plus grands classiques de la science-fiction et du roman d’aventures. »

    merci google:
    http://www.google.com/search?q=%22la+planete+des+singes%22+epub

  4. C’est clair que de pratiquer de tels prix ouvrent les portes au piratage.

    Pour ma part, je n’aurai pas mis plus d’un euro pour ce roman qui est édité depuis les années 60, dont l’auteur est décédé et, est-il besoin de le rappeler, est vendu sur un support dématérialisé.

    Ne parlons pas du DRM auquel je suis profondément allergique.

    Heureusement tous les éditeurs ne prennent pas cette voie là.

  5. Pingback: Ma revue de presse web du 19 au 25 septembre 2011 | Jean-Basile Boutak, écriture & lecture numérique

  6. Pingback: Un pas après l’autre, l’éditeur rencontrera le lecteur numérique « Lecteurs en colère

  7. Pingback: Quand on ne veut pas … (un peu quand même) (tome 3) « Lecteurs en colère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s